Déshydratation : la reconnaître et la prévenir

Bien que nous ayons tendance à consacrer une grande partie de notre temps et de notre énergie à notre alimentation, l’eau est essentielle. En effet, nous pouvons passer jusqu’à 3 semaines sans nourriture mais seulement 3 à 4 jours sans eau. La déshydratation se produit lorsque les pertes en eau et en sels minéraux ne sont pas compensées par des apports suffisants. Cela peut entraîner une diminution excessive de l’eau dans nos tissus. Comment donc reconnaître la déshydratation et la prévenir ?

Les bienfaits d’une bonne hydratation

Lorsque vous buvez suffisamment d’eau, votre corps peut fonctionner de manière optimale. L’hydratation vous permet de rester au frais, notamment pendant la canicule ou lorsque vous avez de la fièvre. Pour les sportifs, boire suffisamment permet, d’un côté, de compenser les pertes liées à la transpiration. D’un autre côté, l’hydratation aide à faire travailler les muscles et les articulations au maximum de leurs performances. En effet, les cellules fonctionnent mieux lorsqu’elles sont complètement hydratées. L’eau aide également à lubrifier les articulations, facilitant ainsi les déplacements. Boire suffisamment d’eau peut également aider à éviter les fringales car il est facile de confondre faim et soif.

Reconnaître la déshydratation : les symptômes

Vous ne savez pas si vous êtes déshydraté ? L’un des moyens les plus simples de reconnaître la déshydratation est de vérifier la couleur de votre urine. Si elle est claire ou jaune pâle, c’est que vous buvez suffisamment d’eau. Mais si votre urine est d’un jaune plus foncé ou d’une couleur ambrée, il est temps de vous hydrater. D’autres signes avant-coureurs peuvent inclure :

  • Une mauvaise haleine
  • Une diminution de la quantité d’urine
  • Une bouche sèche et/ou une langue enflée
  • Une léthargie ou de la fatigue
  • Des envies de sucre

Si vous ressentez des vertiges, une confusion, des évanouissements ou des palpitations cardiaques, il est nécessaire de consulter immédiatement un médecin.

Quelles en sont les causes ?

Il est normal de perdre de l’eau de votre corps tous les jours en transpirant, en respirant, en urinant ainsi qu’à travers les larmes et la salive. La déshydratation survient en général lorsque vous ne buvez pas assez pour remplacer la quantité d’eau perdue. Toutefois, elle peut être liée à d’autres causes.

  • La diarrhée ou les vomissements. En effet, la diarrhée peut entraîner une perte considérable d’eau et d’électrolytes en très peu de temps.
  • La fièvre. En général, plus votre fièvre est élevée, plus vous pouvez devenir déshydraté. Le problème s’aggrave si vous avez de la fièvre en plus de la diarrhée et des vomissements.
  • La transpiration excessive. Vous perdez de l’eau lorsque vous transpirez. Si vous faites une activité intense et ne remplacez pas les liquides au fur et à mesure, vous pouvez vous déshydrater. En outre, le temps chaud et humide augmente la transpiration et la quantité de liquide que vous perdez.
  • L’augmentation de la miction. Cela peut être dû à un diabète non diagnostiqué ou non contrôlé. Certains médicaments, tels que les diurétiques et certains médicaments contre l’hypertension, peuvent également entraîner une déshydratation, généralement parce qu’ils vous font uriner davantage.

Comment prévenir la déshydratation ?

Pour éviter la déshydratation, buvez beaucoup de liquides et mangez des aliments riches en eau comme les fruits et les légumes. Il est recommandé de boire 8 verres d’eau par jour, voire plus. C’est le cas si vous faites une activité sportive ou quand le temps est chaud ou humide. Vous pouvez également avoir besoin d’eau supplémentaire quand il fait froid pour lutter contre la perte d’humidité et l’air sec.

Si vous êtes malade, augmentez votre consommation de liquide, surtout si vous vomissez ou si vous avez la diarrhée. Si vous ne pouvez pas retenir les liquides, consultez un médecin. Certaines maladies, telles que la grippe, la bronchite ou les infections de la vessie peuvent également favoriser une déshydratation. Si vous faites du sport, buvez de l’eau avant et pendant votre entraînement à intervalles réguliers. Assurez-vous également de boire de l’eau ou une boisson à base d’électrolytes après l’exercice.

Les traitements

Les traitements de la déshydratation comprennent des méthodes de réhydratation, le remplacement des électrolytes et le traitement de la diarrhée ou des vomissements, si nécessaire.

La réhydratation en buvant peut ne pas être possible pour toutes les personnes, comme celles qui souffrent de diarrhée sévère ou de vomissements. Dans ce cas, des fluides peuvent être administrés par voie intraveineuse. Pour ceux qui sont capables de boire, il est recommandé de boire de l’eau ou une boisson à base d’électrolytes. Vous pouvez également préparer votre propre solution de réhydratation en mélangeant une demi cuillère à café de sel et 6 cuillères à café de sucre dans un litre d’eau. En outre, il est important d’éviter les sodas, l’alcool, les boissons très sucrées ou la caféine. En effet, ces boissons peuvent aggraver la déshydratation.

VOTRE TARIF

Centre de préférences de confidentialité

Nécessaires au fonctionnement

Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site.

gdpr[allowed_cookies],gdpr[consent_types]

Statistiques de trafic

Ces cookies sont utilisés pour collecter les statistiques de trafic du site via Google Analytics.

_ga