Recycler ses déchets électroniques

Les DEEE ou déchets électroniques et électriques représentent un problème environnemental de taille du fait de la toxicité de certains de leurs composants et de la prise en charge tardive de leur gestion à l’échelle mondiale. Le boom des nouvelles technologies n’a pas permis aux pouvoirs publics d’anticiper la dangerosité de ces appareils lors de leur rejet dans l’environnement.

Voici tout ce que vous devez savoir sur les DEEE et pourquoi il devient urgent de mieux les recycler.

Qu’est-ce qu’un déchet électronique ?

Des déchets plus nombreux qu’on ne le pense

Est considéré comme déchet électronique tout appareil fonctionnant sur pile, batterie ou secteur. Il existe ainsi quatre grandes catégories de déchets électroniques :

  • Le gros électroménager hors froid : électroménager de cuisine ou de salle-de-bain (four, machine à laver…) ;
  • Le gros électroménager froid : frigos et congélateurs bien évidemment mais aussi les climatiseurs ;
  • Les écrans : télévisions, smartphones et ordinateurs ;
  • Les petits appareils : tous les autres appareils ne rentrant pas dans les trois premières catégories (outils, appareils de beauté, appareils d’entretien ménager…).

Les connectiques telles que les fils, les clés USB, les batteries en elles-mêmes sont considérées comme des déchets électroniques.

Les déchets électroniques en quelques chiffres

Chaque année c’est environ 44 milliards de tonnes de déchets électroniques qui sont produits à l’échelle mondiale. Les plus gros producteurs de DEEE sont les Etats-Unis, le Japon et la Chine du fait de leur consommation massive de nouvelles technologies.

La France reste toutefois un pays qui a encore de gros efforts à faire en termes de recyclage puisqu’elle se place 8ème sur l’échelle de la production mondiale de DEEE avec un peu plus d’1 milliard de déchets électroniques produits par an.

Le recyclage des déchets électroniques : enjeux majeurs

Un recyclage difficile à faire entrer dans les moeurs

A l’heure actuelle, seulement 20% des déchets électroniques sont réellement recyclés. La production de ce type de déchets est phénoménale du fait de plusieurs facteurs :

  • La consommation de masse dans le domaine de l’électronique, en croissance permanente depuis l’apparition des nouvelles technologies ;
  • La perception que les particuliers ont du recyclage de ce type de déchets comme une contrainte de devoir emmener leurs électroménagers chez un recycleur agréé ;
  • La sensibilisation de la population par les pouvoirs publics qui a mis un certain temps avant de se mettre en place.

Recycler ses déchets électroniques pour protéger l’environnement

La production de DEEE est aujourd’hui considérée comme une source majeure de pollution environnementale. En effet, de nombreux composants retrouvés dans les électroménagers présentent des substances très dangereuses pour la santé comme pour l’environnement telles que le brome, le mercure ou encore le plomb. Mal recyclés, ces déchets dégagent donc des molécules nuisibles lors de leur traitement. La mise en place d’un recyclage simple et efficace doit permettre de diminuer l’émanation de substances dangereuses et inciter les particuliers à ne plus laisser leurs électroménagers dans les espaces publics.

Les déchets électroniques comme source de matières premières

L’autre avantage majeur du recyclage des déchets électroniques est la récupération de matières premières. En effet, les électroménagers sont riches en or, zinc et cuivre, autant de matières qui, une fois recyclées, limiteront l’exploitation des matières premières de façon abusive.

Comment bien recycler ses déchets électroniques

Distinguer les différents composants à trier

Pour bien recycler ses déchets électroniques, il faut d’abord s’interroger sur les éventuels composants additionnels qui doivent être retirés : le sac pour les aspirateurs, les aliments pour le gros électroménager froid, les piles pour le petit électronique. Ces composants devront bien sûr être recyclés à leur tour correctement.

En cas de doute sur le caractère recyclable d’un produit qui pourrait s’assimiler à un appareil électronique, il peut être utile de consulter les étiquettes présentes sur le matériel. Les produits électroniques qui suivent un processus de recyclage particulier portent un logo de poubelle barrée par une croix pour signifier qu’ils ne doivent pas être jetés dans les ordures ménagères.

Déposer ses déchets dans des points de collecte

De nombreux points de collecte ont été installés par les entreprises de recyclage agréées. La plupart des supermarchés et centres commerciaux sont désormais équipés de ce type de poubelles afin de faciliter l’accès aux particuliers.

Eco-systèmes est l’entreprise leader sur le marché du recyclage des appareils électroniques. Ses points de collecte sont facilement remarquables et permettent de recycler les petits électroménagers ainsi que les piles ou les électroniques contenant des substances dangereuses.

Pour les gros électroménagers, il suffit de se renseigner auprès de sa commune sur les lieux de recyclage aptes à recevoir ce type de biens.

Ne pas jeter : une autre forme de recyclage éco-responsable

Recycler c’est aussi éviter de jeter. Ainsi, les produits électroniques en état de marche peuvent être vendus ou donnés afin de limiter l’encombrement des points de collecte. Cela permet non seulement aux foyers d’économiser mais aussi de limiter le recours à l’achat neuf et donc à l’extraction massive de matières premières pour répondre à la demande d’achat. La consommation collaborative est donc un autre moyen de recycler correctement tout ce que l’on ne souhaite pas garder chez soi sans avoir à jeter.

VOTRE TARIF

Centre de préférences de confidentialité

Nécessaires au fonctionnement

Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site.

gdpr[allowed_cookies],gdpr[consent_types]

Statistiques de trafic

Ces cookies sont utilisés pour collecter les statistiques de trafic du site via Google Analytics.

_ga