La sieste et ses bienfaits

Longtemps attribuée aux enfants, la sieste est désormais reconnue comme efficace chez l’adulte notamment pour gérer l’humeur et la performance tout au long de la journée. Encore trop peu pratiquée dans les pays occidentaux, elle possède pourtant de nombreuses vertus à condition d’être bien pratiquée.

Les bienfaits de la sieste

Une amélioration nette de l’humeur

Des études menées par des chercheurs américains ont prouvé que la sieste chez l’adulte engendrait une amélioration de l’humeur et du bien-être ressenti. Un repos bref permet en effet d’augmenter la synthèse de la sérotonine, aussi appelée hormone du bonheur, qui permet de voir la vie de façon plus sereine et joyeuse.

Des performances cognitives augmentées

Faire la sieste permet de mettre le cerveau au repos un bref moment et de le recharger. Les fonctions cognitives et l’efficience sont alors décuplées après une sieste. Les réflexions et le travail sont plus fluides et rapides. En effet, il a été constaté que la disponibilité du cerveau après une sieste est la même qu’au moment du réveil. De plus, il est désormais avéré que les prises de décision et la résolution des problèmes sont facilitées après une phase de sommeil réparateur.

Une diminution du développement de certaines maladies

Les tests pratiqués sur des sujets ont permis de démontrer que la sieste aurait un impact positif sur les risques de développement de maladies cardiovasculaires. En sécrétant de la sérotonine, une personne qui pratique régulièrement la sieste diminue son stress ainsi que les maladies qu’il peut engendrer.

La sieste pratiquée juste après un repas serait aussi particulièrement bénéfique pour la transformation des glucides. De cette façon, elle s’avèrerait protectrice vis-à-vis du diabète et des maladies métaboliques.

Comment bien pratiquer la sieste ?

Un environnement favorable

Un endroit calme et peu éclairé est idéal pour faire une sieste. Toutefois, tout dépend des variabilités individuelles puisque tandis que certains ont besoin de beaucoup de calme pour tomber dans le sommeil, d’autres feront aisément une sieste dans un endroit fortement éclairé. Il s’agit donc de bien connaître ses besoins en matière d’endormissement et de tester plusieurs situations. Un lit n’est pas non plus indispensable puisqu’il est relativement simple d’apprendre à s’endormir sur un siège, un fauteuil voire même un bureau avec un peu d’entraînement. Dans tous les cas, il est nécessaire de s’endormir dans un endroit éloigné de toute agitation afin d’éviter d’être dérangé.

Tout est dans la durée

Nombreux sont ceux qui ne sont pas favorables à la sieste du fait qu’ils se réveillent généralement vaseux et plus fatigués qu’avant. C’est généralement le cas lorsque la sieste est trop longue ou que le réveil s’est fait de façon brutal via une sonnerie. La sieste idéale se fait en 20 minutes. Nul besoin de tomber dans un sommeil profond, il suffit de se laisser s’endormir puis de se réveiller immédiatement. La récupération est alors immédiate. Pour ceux qui sont en grand manque de sommeil ou qui ont passé une mauvaise nuit, une sieste d’une heure et demie est envisageable à condition qu’aucun réveil ne soit mis et que l’éveil se fasse naturellement. Pour ceux qui ont peur de dormir trois heures s’ils ne mettent pas de réveil, conditionner son cerveau en se répétant combien de temps l’on souhaite dormir peut être une bonne solution.

Le moment idéal pour faire une sieste

Pour les travailleurs de jour, le moment idéal pour faire la sieste est juste après le déjeuner, entre 12h et 14h. C’est à ce moment que le corps a le plus besoin de récupérer. Ce micro-sommeil permettra alors d’être beaucoup plus efficace tout au long de l’après-midi et d’éviter les coups de barre de 19h.

Pour les travailleurs de nuit, une sieste est préconisée vers 19h afin d’être efficace toute la nuit, à condition que leur nuit débute dès la fin de leur travail. Pour un travailleur de nuit qui commencerait sa nuit vers midi jusqu’à 19h, la sieste est alors conseillée en fin de soirée, vers 23h, si le lieu de travail le permet bien évidemment.

Une pratique qui prend de l’ampleur

Des entreprises qui encouragent la sieste

Au vu de tous les bénéfices apportés par la sieste, les grandes entreprises s’intéressent de plus en plus à ce phénomène afin d’augmenter la performance de leurs employés. En effet, tous les travailleurs connaissent bien la somnolence d’après le déjeuner qui peut parfois engendrer des pertes d’efficience préjudiciables pour les entreprises. Ainsi, on voit progressivement apparaître des salles de détente ou des salles de sieste au sein des sociétés les plus avant-gardistes qui ont bien compris que le bien-être des salariés est primordial pour la performance de l’entreprise.

Les bars à sieste à la mode

Les grandes villes ont également vu émerger un nouveau concept : le bar à sieste. Bien qu’encore très rares, ces lieux permettent de mettre à la disposition des clients des salles de repos, loin du stress citadin. Ces commerces s’adressent principalement aux employés sur leur pause déjeuner. Il s’agit alors de pallier au manque de salle de repos dans les entreprises.

La sieste n’est donc plus réservée aux enfants ou aux retraités. Elle aurait même tout intérêt à être pratiquée par tous afin de passer de meilleures journées et de jouir de toujours plus d’énergie.

VOTRE TARIF

Centre de préférences de confidentialité

Nécessaires au fonctionnement

Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site.

gdpr[allowed_cookies],gdpr[consent_types]

Statistiques de trafic

Ces cookies sont utilisés pour collecter les statistiques de trafic du site via Google Analytics.

_ga