La solidarité vis-à-vis des séniors

Le nombre de personnes âgées augmente considérablement chaque année grâce à l’allongement de l’espérance de vie. Les seniors font désormais partie intégrante de la société mais nécessitent bien souvent de l’aide qu’elle soit financière ou sociale. En effet, cette partie de la population reste parfois esseulée de nombreuses années, ce qui en fait un véritable enjeu public.

Les seniors et la solitude

Une population encore marginalisée

Les retraités restent une population marginalisée du fait de leur absence de la vie active. Dans nos sociétés occidentales, la majorité des interactions sociales se font soit dans la sphère familiale, soit sur le lieu de travail. Or les seniors ne travaillent plus et leurs enfants sont bien souvent partis depuis longtemps de la maison. La retraite amène donc son lot de solitude et d’isolement si le senior ne veille pas à maintenir un certain nombre d’activités extérieures. La solitude est d’autant plus à redouter qu’elle constitue un véritable cercle vicieux : moins le retraité a de contacts, moins il a envie de sortir donc moins il a d’interactions à nouveau.

Une société qui délaisse les seniors

La société en elle-même n’est pas accommodée à devoir s’occuper des seniors. Les modèles familiaux des sociétés occidentales n’incluent pas la prise en charge des retraités par les actifs de la famille. Au contraire, dans de nombreux pays, notamment en Asie ou en Afrique, les personnes âgées de la famille doivent retourner vivre avec leurs enfants qui ont pour mission de veiller sur eux tout comme leurs parents l’ont fait avec eux quand ils étaient petits. Cette différence culturelle amène aujourd’hui le troisième âge français à se retrouver bien isolé du reste du monde.

Des associations pour sortir de l’isolement

Pour lutter contre cet isolement et favoriser le dynamisme des seniors, de nombreuses associations se sont créées afin de les inciter à garder une activité sociale propice à leur bonne santé. A l’heure actuelle, il est possible de rejoindre la classe des seniors pour une vingtaine voir une trentaine d’années. Ce laps de temps ne doit aucunement laisser place à l’isolement. La sensibilisation des plus jeunes est importante car elle permet aux nouvelles générations de se mêler aux plus vieux et de favoriser les interactions dynamiques entre les différentes tranches d’âge de la société.

Les problèmes financiers des seniors

Des retraites parfois très faibles

La solidarité vis-à-vis des seniors n’est pas seulement sociale mais aussi financière. Les modèles jusqu’alors adoptés pour le financement des retraites ne permettent plus aujourd’hui de couvrir les besoins réels. La population a vieilli et l’espérance de vie s’est considérablement rallongée. Les pensions de retraite n’ont toutefois pas augmenté et les anciennes générations ne se préoccupaient pas forcément de mettre elles-mêmes de côté pour s’assurer une retraite aisée. Il est donc très facile de trouver des seniors en difficulté financière qui demandent bien souvent de l’aide à leur famille.

Les seniors coûtent cher

La solidarité financière est d’autant plus importante qu’être senior peut coûter relativement cher dès lors que des soins de santé ou une assistance deviennent nécessaires. Les maisons de retraite ou les aides à domicile ne sont accessibles qu’à des prix prohibitifs ce qui va à l’encontre d’une quelconque égalité d’accès aux soins. Cette disparité est difficile à gérer puisqu’elle engage bien souvent les familles à prendre en charge les frais de leurs aînés ou à les délaisser faute de moyens.

La santé chez les seniors : une préoccupation constante

Veillez sur leur santé : un devoir pour tous

L’isolement ne rend pas facile la communication entre les seniors et leur entourage. Leur âge rend également leur corps moins sensible aux alertes qu’il peut émettre. A titre d’exemple, un grand nombre de personnes âgées ne ressent plus la soif ce qui pose un réel problème de santé publique lors d’épisodes de canicule. Il revient alors à chacun de veiller à ce que son voisin, son parent ou son grand-parent, son ancien collègue aille pour le mieux et veille à sa propre santé.

Faciliter l’accès aux soins et à la prise en charge

Pour les seniors les plus avancés en âge, aller chez le médecin à plusieurs kilomètres ou aller faire des examens à l’hôpital le plus proche relève du parcours du combattant. Il est important, notamment pour les familles, de veiller à ce que chaque personne âgée fasse les soins qui lui sont recommandés pour améliorer sa qualité de vie et en prolonger son espérance. Il convient également de faire preuve de solidarité et d’aider les plus âgés à se déplacer lorsque des soins doivent être pratiqués pour leur assurer le même accès à la santé qu’à n’importe qui d’autre.

La solidarité : un enjeu important

La solidarité est donc l’affaire de tous pour aider les seniors à faire face aux enjeux sociaux, financiers et sanitaires qui les préoccupent. La majorité des villes ont mis à la disposition de leur population âgée des associations ou des dispositifs leur permettant de garder un rythme de vie équilibré. La société doit également faire attention à prendre plus soin de son troisième âge en sensibilisant les jeunes générations à s’engager dans des associations auprès de seniors afin qu’elles sachent à leur tour mieux s’occuper de leur parents lorsque ces derniers auront atteint l’âge de la retraite. Il s’agit donc d’engendrer un cercle vertueux de contacts entre les différentes générations pour mieux appréhender les besoins du troisième âge.

VOTRE TARIF

Centre de préférences de confidentialité

Nécessaires au fonctionnement

Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site.

gdpr[allowed_cookies],gdpr[consent_types]

Statistiques de trafic

Ces cookies sont utilisés pour collecter les statistiques de trafic du site via Google Analytics.

_ga