Complémentaire santé – TNS

La Garantie Santé des Indépendants

Pour qui ?

Vous êtes artisan ou commerçant ? Vous exercez une activité libérale ? Savez-vous que la loi Madelin permet la déduction fiscale des cotisations versées par les travailleurs non salariés au titre de leur complémentaire santé ?( Dirigeants travailleurs non-salariés dont le statut relève fiscalement des BIC, des BNC ou de l’article 62 du Code général des impôts)

Pourquoi choisir notre solution ?

Avec des niveaux au choix pour chaque catégorie de frais de santé, c’est vous qui fixez le niveau de vos garanties * en fonction de vos priorités, qu’il s’agisse d’une meilleure indemnisation en optique, de plus de confort à l’hôpital, d’une parfaite prise en charge des frais de médecine courante… Et cela, tout en profitant du cadre fiscal avantageux.

Vous êtes déjà couvert mais vos garanties sont plafonnées ou insuffisantes : pensez à la sur-complémentaire.

Questions les plus fréquentes

Tout dépend de votre contrat. En règle générale, les délais de stage sont supprimés sur présentation d’un bulletin de radiation d’un autre organisme, datant de moins de 3 mois. Un plafond sur les prothèses dentaires est toutefois applicable.

Sans bulletin de radiation, il faut en principe prévoir un délai de stage de 3 mois sur l’hospitalisation.

Nous vous invitons cependant à appeler nos services pour obtenir des informations précises par rapport à votre contrat.

Prévoyance Mutualiste travaille en liaison directe avec la plupart des caisses de sécurité sociale et régimes obligatoires (RSI…). Vous n’avez donc dans ce cas aucun décompte à nous adresser (dès lors que vous avez réglé la totalité des frais au professionnel de santé), votre caisse nous adresse toutes les informations nécessaires à votre remboursement. Lorsque vous recevez votre décompte sécurité sociale, vous pourrez y lire une mention du type « nous avons transmis ce décompte à votre mutuelle complémentaire ». Le remboursement de la mutuelle est, avec ce procédé, très rapide puisqu’il intervient avant que vous n’ayez reçu votre décompte CPAM.

Si nous ne sommes pas en liaison avec votre caisse, adressez-nous au plus vite l’attestation papier qui accompagne votre carte vitale afin que nous mettions en place la liaison. En attendant, il vous suffit de nous adresser les originaux de vos décomptes sécurité sociale (nous vous conseillons d’en garder une photocopie).

Tous nos remboursements sont effectués par virement direct sur votre compte, et vous recevez toujours le décompte correspondant, à moins que vous n’ayez demandé la dématérialisation sur le site MUTAGORA, vous permettant de suivre et d’archiver tous vos remboursements.

C’est très simple. Pour les frais d’optique ou de dentaire, le professionnel de santé nous faxe une demande de prise en charge. Nous lui retournons ensuite notre accord en indiquant le montant de notre remboursement.

Pour l’hospitalisation, l’établissement nous fait également  une demande de prise en charge, en principe en nous adressant un document type. Vous avez aussi la possibilité de nous faire vous-même la demande par téléphone en nous précisant la date d’entrée, l’adresse, les N° de téléphone et de fax de l’établissement ainsi que son N° de finess (ou d’identifiant).

Vous devez présenter votre carte mutualiste au professionnel de santé et, bien sûr, être à jour de vos cotisations.

Dans tous les cas, le professionnel de santé peut, si besoin, nous téléphoner pour plus de renseignements.

Si vous ne bénéficiez du tiers payant que sur la part sécurité sociale et réglez le ticket modérateur, vous devez nous adresser une facture acquittée, délivrée par le professionnel de santé, car dans ce cas de figure, la liaison avec votre caisse obligatoire (NOEMIE) ne fonctionne pas, et le décompte seul n’est pas exploitable.

Si vous avez moins de 16 ans, vous n’êtes pas concernés.

Dans tous les autres cas, vous allez subir des pénalités de la part de votre caisse d’assurance maladie. C’est-à-dire que vous serez remboursé en dessous du taux habituel de 60 ou 70 %. Les mutuelles complémentaires n’ont pas capacité à prendre en charge ces pénalités.

Si vous avez plus de 16 ans, vous subirez des pénalités financières, non prises en charge par les organismes complémentaires.

Quant aux éventuels dépassements d’honoraires (médecins du secteur 2), ils peuvent être pris en charge selon votre niveau de garantie, après déduction du forfait obligatoirement laissé à charge à l’assuré (ex. 7 € sur les consultations).

Dans tous les cas, pour un 1er prélèvement ou pour un changement de compte, vous devez remplir un mandat SEPA obtenu auprès de nos services et nous le retourner dûment complété et signé, accompagné d’un RIB.

ATTENTION : il est prudent de toujours laisser sur votre ancien compte la provision nécessaire au prochain prélèvement.

Vous devez prendre contact avec nos services le plus rapidement possible, afin de régulariser votre situation et rétablir vos droits.

Si la régularisation n’a pas été effectuée entre-temps, ce montant sera ajouté au prochain prélèvement.

ATTENTION : des rejets répétés entraîneraient l’arrêt définitif des prélèvements

PMIF vous propose également

Ces articles peuvent vous intéresser

Addiction au sucre : comment la briser ?

Surmonter une addiction au sucre

Peut-on vraiment avoir une addiction au sucre ? Des cupcakes aux tartes en passant par les boissons au café glacé, le sucre se trouve dans de nombr ...

Fracture de fatigue : causes, traitement et prévention

Qu’est ce qu’une fracture de fatigue et comment la traiter ?

La fracture de fatigue est une blessure causée par un entraînement trop intensif ou une fatigue importante. Courante chez les sportifs, elle peut égale ...

Pneumonie : causes, symptômes, traitement

Pneumonie : le point sur cette infection respiratoire

La pneumonie est une infection bactérienne ou virale des poumons. Les symptômes peuvent inclure de la fièvre, des frissons, un essoufflement, une toux ...

Régime méditerranéen : tous les bienfaits

Les bienfaits du régime méditerranéen

Le régime méditerranéen, ou régime crétois, a explosé en popularité ces dernières années, et il n’est pas difficile d’imaginer pourqu ...

Syndrome du côlon irritable : le reconnaitre et le soigner

Tout savoir sur le syndrome du côlon irritable

Le syndrome du côlon irritable (SCI), également appelé syndrome de l’intestin irritable ou troubles fonctionnels intestinaux, est un trouble gastro-i ...

Eviter la grippe : les bons réflexes

Comment éviter la grippe ?

Bien qu’elle soit généralement bénigne, la grippe peut cependant entraîner des conséquences graves et des complications importantes chez les person ...

Consommation de sel : comment la réduire ?

Comment réduire sa consommation de sel ?

Des plats industriels au fast-food, le sel est présent partout. Favorisant ainsi l’excès de sel. En effet, plus de 80% des français consommeraient tr ...

Articulations douloureuses : comment les soulager ?

Soutenir la santé des articulations

Pour améliorer ou maintenir la santé de vos articulations, l’exercice est essentiel. Mais que pouvez-vous faire d’autre ? Voici quelque ...

Améliorer la digestion

Les bons réflexes pour améliorer la digestion

Tout le monde peut éprouver des maux d’estomac, des gaz, des nausées, de la constipation ou de la diarrhée. Cependant, lorsque ces symptômes sur ...

Centre de préférences de confidentialité

Nécessaires au fonctionnement

Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site.

gdpr[allowed_cookies],gdpr[consent_types]

Statistiques de trafic

Ces cookies sont utilisés pour collecter les statistiques de trafic du site via Google Analytics.

_ga