Devenir bénévole

Devenir bénévole c’est donner de son temps et de son énergie pour se mettre au service d’une association ou de personnes dans le besoin. Ce don de soi est devenu de plus en plus rare du fait du rythme effréné du quotidien notamment chez les actifs. Il suffit pourtant parfois de consacrer quelques heures de sa semaine aux autres pour se sentir réellement utile à la société. Alors pourquoi et surtout comment devenir bénévole au sein d’une société de plus en plus fragmentée ?

Pourquoi devenir bénévole ?

La satisfaction de servir une cause commune

De nos jours l’humain est particulièrement mis de côté. Les réseaux sociaux et l’accélération du rythme de travail ont poussé chacun d’entre nous à se replier un peu plus sur ses besoins primaires tout en se préoccupant de moins en moins de ceux des autres. Et pourtant, nul n’ignore la satisfaction d’avoir donné de son temps gratuitement sans rien attendre en retour.

Ce contentement est particulièrement important puisqu’il permet au bénévole de se sentir réellement utile du fait de la gratuité de son acte. Le bénévolat participe donc à se sentir serein mais aussi plus confiant en soi-même du fait de mener une action reconnue comme charitable.

Ce statut de bénévole permet aussi de trouver une place dans la société puisque l’aide aux associations est particulièrement reconnue au sein des diverses sphères sociales.

L’échange et les rencontres au rendez-vous

Le bénévolat amène forcément à être en contact avec un certain nombre de personnes (autres bénévoles, adhérents de l’association, gérants de l’association, partenaires…). Toutes ces interactions obligent le bénévole à faire preuve d’ouverture aux autres et lui permettent également de faire des rencontres qui n’ont aucun lien avec sa famille ou son travail. Cela favorise ainsi l’élargissement de son cercle social à des personnes qu’il n’aurait pas forcément croisées en d’autres circonstances et de l’enrichir des histoires de chacun.

De plus, lorsque l’on est dans une dynamique de don, les interactions sociales n’ont pas le même aspect. Elles sont généralement plus profondes et respectueuses puisqu’elles entrent dans une démarche de bienfaisance. Tous ces échanges seront fortement favorables à des salariés vivants dans un conflit permanent au travail ou à des personnes vivants seules par exemple.

Occuper son temps de façon productive pour les inactifs

Les inactifs ont souvent tendance à se laisser aller malgré tout le temps dont ils disposent. Ils ne sont pas à blâmer car il est parfois bien difficile de mobiliser de l’énergie lorsque l’on n’a aucun objectif concret à sa journée (retraite, chômage, maladie longue durée).

Le bénévolat peut venir à bout de cette inactivité et ramener la personne dans un cercle social moteur qui lui permettra de sortir et de retrouver une forme d’énergie au quotidien.

Comment devenir bénévole ?

Se renseigner sur les différentes associations

Il existe un très grand nombre d’associations en France puisqu’on en dénombre 1 500 000 sur le territoire. Un large choix s’offre donc à tous ceux qui souhaiteraient devenir bénévoles. Il convient alors de faire le tri entre les associations afin de mieux cerner celle que l’on souhaite servir. Plusieurs grands types d’associations sont particulièrement prisés par les bénévoles :

  • Association reconnue d’utilité publique ;
  • Association sportive ;
  • Association en faveur des personnes défavorisées ;
  • Association pour la lutte contre des maladies ;
  • Association pour les enfants.

Cette liste est loin d’être exhaustive et permet de se rendre compte à quel point la variété des associations françaises est très marquée. Cette diversité permet à chacun de pouvoir s’investir au sein d’une association qui le touche ou qui fait écho à une histoire personnelle.

Choisir la façon dont on souhaite s’investir

Dans tous les cas, le bénévolat implique de donner de son temps mais il en existe plusieurs formes :

  • Don de savoir (soutien scolaire pour enfants défavorisés, cours sportifs pour sa ville…) ;
  • Don de main d’œuvre (aide à la construction de bâtiments, petits travaux pour les familles monoparentales…) ;
  • Don de temps (distribution de repas, maraude…).

Il est donc possible de devenir bénévole tout en se servant de ses compétences personnelles et professionnelles. Cela permet notamment de favoriser encore plus ses acquis et de confirmer le bénévole dans ses aptitudes théoriques et pratiques.

Contacter l’association de son choix

Lorsque l’association et le mode de bénévolat ont été arrêtés, il convient de contacter les personnes en charge de la gestion des bénévoles. Les associations possèdent généralement un site Internet ou sont référencées auprès des mairies.

Contrairement à ce que l’on pense, une association n’est pas toujours dans le besoin de bénévoles. Il faut donc être potentiellement préparé à un refus si un trop grand nombre de bénévoles sont déjà disponibles ou si aucune action de bénévolat n’est actuellement mise en place. Nul besoin de se décourager car de très nombreuses associations attendent de l’aide dans leur région et l’on peut être parfois surpris de tout ce que l’on peut partager au sein d’une association à laquelle on n’avait pas forcément pensé.

VOTRE TARIF

Centre de préférences de confidentialité

Nécessaires au fonctionnement

Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site.

gdpr[allowed_cookies],gdpr[consent_types]

Statistiques de trafic

Ces cookies sont utilisés pour collecter les statistiques de trafic du site via Google Analytics.

_ga